jeudi 12 novembre 2015

Le vaporetto c'est rigolo

Nous avons commencé la journée par un petit déjeuner fabuleux à base de beurre à l'odeur pour le moins douteuse.
La journée de la loose a continé par une chute - heureusement bénigne -  de Camille dans les escaliers de l'hôtel. Mme Dubreuil, telle un Saint Bernard, a couru a son secours et l'a remise d'aplomb grâce à un badigeonnage énergique à l'arnica et quelques glaçons. Cet incident a eu pour conséquence fatale de nous faire rater le vaporetto prévu ; les professeurs, ces fourbes, en ont profité pour nous inciter à travailler sur nos Zapbooks. La matinée s'est déroulée dans le joli cadre de Burano, dont les couleurs chatoyantes tranchaient avec le brouillard au blanc chatoyant qui nous a accompagné tout au long du séjour.
Ensuite, nous avons rejoint en vaporetto Murano, où, après une démonstration de soufflage de verre, Mme Dubreuil et Mme Ployé ont fait flamber leur carte bleue. Mais Mme Dubreuil a vite été consolée grâce à un charmant buraliste septuagénaire qui l'a prise pour une adolescente!!!
Face à l'engouement qu'a suscité notre panier repas, Annie, Emma, Loana, Marie et Nina sont allées acheter une pizza et se sont installées au pied du phare pour la déguster. Elles ont alors été victime d'une attaque de pigeons. N'écoutant que leur courage, Nina et Marie ont semé des miettes de pain pour éloigner les vils parasites. Cette opération n'ayant pas eu le succès escompté, elles ont opté pour une toute autre méthode : la fuite!
Après ces péripéties, nos petits Venise-trotters se sont rendus à l'Academia - enfin, une partie car l'autre n'avait pas la classe nécessaire pour monter dans le vaporetto ; nous avons dû attendre les malheureux restés sur le quai. Et, devinez qui était en charge du groupe des laissés pour compte? Mme Ployé et M.Rico.
Tous réunis, nous sommes rentrés dans le musée. Comme l'exigeait le protocole, nous avons déposé nos sacs dans des bacs métalliques. Comment Nina aurait-elle pu se douter que le fourbe casier se refermerait sur sa tête ? C'est pourtant ce qui s'est produit. Un gentleman lui a alors apporté un gant de latex remplit de glaçons pour éviter l'apparition d'une bosse disgrâcieuse - et oui, la poisse ayant quitté Loana, il fallait bien que le sort s'acharne sur une autre élève. C'est une main sur la tête et son appareil photo dans l'autre que Nina a admiré les tableaux de la Renaissance.
Impressionné par l'aura de Marie et Nina, Théo (AKA Beyonce) les a suivies dans toute l'exposition, laissant de côté son groupe, et s'est retrouvé seul au monde quand celles-ci sont sorties. (Message à la maman de Théo : le petit bout de chou a retrouvé le nid, tout est sous contrôle).
Pour rentrer à l'hôtel, un groupe s'est, encore une fois, vu contraint de rester à quai - heureusement  sous la tutelle de M.Rico. Oui, les vaporettos sont réservés à l'élite. Tout cela a fait que nous avons dû attendre l'utime vaporetto car le précédent était parti quand nos champions sont revenus.

Bon, c'est pas tout mais nous avons des valises à boucler et ce ne sont pas nos envolées lyriques qui vont plier nos T-shirt, c'est la fin de cette rubrique, merci de votre fidélité.

Les Beyonces.

NDRL : Mme Dubreuil souligne la constance de M.Rico avec celles et ceux qui se sont ingéniés à lui faire rater vaporetto sur vaporetto.





mercredi 11 novembre 2015

seconde édition du best-seller vénitien

Suite au fulgurant succès de notre précédent article, nous avons décidé de faire un come back journalistique pour votre plus grand plaisir.
Le réveil fut difficile, la journée d'hier ayant altéré notre forme. Mais une fois un café et des biscottes avalés, notre troupe de joyeux drilles a fusé à l'Arsenal. (La fatigue a quelque peu diminué notre légendaire sens de l'humour et des tournures de phrases, veuillez nous en excuser).
Les kilomètres parcourus dans les galeries ont creusé nos estomacs lorsque, plus vite que prévu, l'heure du repas a sonné : c'est avec plaisir qu'Annie a pu goûter - en avant première - au sandwich aux limaces italiennes! (#lesbonspetitsplatsdemômanmemanquent)
Lorsque nous étions au point de rendez-vous, attendant - encore une fois - monsieur Rico, Nina a failli se faire écraser par une voiturette. Fort heureusement, le pilote furtif du véhicule a su piler à temps, non sans crier un "Madona!", pour épargner la meilleure élève du séjour - ceci est le vestige de notre sens de l'humour déchu.
Quant à Jack, dont l'esprit était absorbé par les oeuvres de la biennale, il a définitivement perdu son Zapbook... Faites une haie d'honneur à notre chamion qui n'a plus qu'à recommencer une vingtaine de croquis!
Nous nous sommes ensuite mis en route pour le musée Guggenheim où Marie a failli défaillir devant un tableau de Picasso car "c'est vraiment trop émouvant!". Oui, on sait Marie, Pablo touche sa bille en peinture.
Durant le temps libre, aux alentours de la place San Marco, Anna s'est rendu compte, après 30 minutes de déambulation, qu'elle avait oublié son sac dans le Hard Rock Café. Camille, Faustine et Léa ont donc accompagné la malheureuse chercher ses effets personnels au pas de course. Ballottant leurs sacs au gré de leurs foulées rapides, les filles furent stoppées net quand celui de Faustine s'est déversé entièrement dans la rue. Mais, happy end, toutes les affaires ont retrouvé leur sac et leur propriétaire respectifs.
L'ultime traversée en vaporetto a achevé de geler les orteils qui étaient encore indemnes ; heureusement, le risotto à la courge a réchauffé nos petis coeurs gelés.
A suivre...

Loana, Marie et Nina, "le Beyoncé de Venezia"







Quante meraviglie! Oggi, visita del sito dell'arsenale e della fondazione Guggenheim . Passeggiate per le vie di Venezia by night.A domani...

mardi 10 novembre 2015

Que c'est brumeux Venise !

Après une douce nuit de sommeil réparateur, tout notre petit groupe d'artistes en herbe émergeait dans le brouillard vénitien. Munis de nos tickets de transport (Sauf pour Loana qui l'a instantanément perdu - vous pouvez adresser vos dons au 06 36.. ah non! c'est vrai, son téléphone refuse de marcher, on pense qu'il est syndiqué),  nous avons emprunté le Vaporretto pour nous rendre dans le fief des gondoliers. Toujours cernés par le brouillard, nous avons gagné les Giardini où se tenait la Biennale. Errant de pavillon en pavillon, non sans crainte d'égarer Loana elle-même, nous nous sommes gorgés d'art contemporain avec beaucoup d'entrain. Accompgnés des remarques pertinentes (hum hum...) de Nina et de celles plus cocasses de Marie, nous avons rejoint la place San Marco (que nous avons eu plus de mal à retrouver au terme de notre quartier libre). Une fois tous réunis et ravis de notre journnée, nous sommes retournés à l'hôtel où le repas a été accueilli à fourchettes ouvertes. C'est ainsi que s'acheve notre article, car nous avons des croquis à terminer et que le style pompeux de Nina commence à nous fatiguer.

Petits conseils pratiques à tout Venise-trotter :
-Ne pas porter de Doc Martens pour déambuler, les ampoules vous guettent !
-On ne dit pas "Buongiorno" après 17h mais "Buona sera".
-Ne jamais vous laisser filmer par M. Renard.
-Méfiez-vous de M. Rico qui fraude l'entrée des Vaporretti.

Les Beyoncées de Venise sont dans la place San Marco.

Quelques mots d'italien :

Oggi, abbiamo visitato i giardini di Venezia dove abbiamo visto molte opere diverse di arte contemporanea. Dopo, abbiamo scoperto la piazza San Marco con una nebbia spessa ! C'era un'atmosfera misteriosa e romantica ... sembrava Londra!!





lundi 9 novembre 2015

Jour 1: Le trajet




  Aujourd'hui, le réveil fut éprouvant car nous nous sommes levés tôt pour être à 7h10 au lycée. Après avoir attendu tout le monde, nous sommes montés dans notre magnifique bus orange (de la DDE). Nous avons fait une première pause, où l'on avait la vue sur Monaco.
  Le voyage fut long, nous avons trouvé des occupations comme nous pouvions. M. Renard nous a ensuite annoncé le passage de la frontière italienne (trop tard!). Nous avons réagi avec peu d'enthousiasme, mais cela a vite changé quand il nous a parlé de l'organisation des chambres d'hôtel. Certains dessinaient, pendant que d'autres parlaient, riaient aux éclats ou lisaient des livres. Ensuite nous avons rencontré une déviation sur la route. Enfin après 2 arrêts pipi et un arrêt pique-nique, nous sommes arrivés à l’hôtel vers 19h.



Ça n'a pas été facile de supporter les profs, qui nous ont fait des petites farces sur le trajet restant, mais nous avons surmonté l'épreuve avec succès.

Quelques mots d'italien: In Italia, c'è molto verde. Buona notte....

dimanche 8 novembre 2015

Séjour pédagogique Venise Présentation programme et travaux à faire sur son zap book

Programme et travaux à faire sur le zap book durant le séjour et au retour du séjour:


Vous intégrerez (au retour) au moins trois de vos photographies figurine VS paysage Vous développerez (au retour) une sélection d'au moins 4 photographies de votre séjour pour le mur d'image du CDI

Lundi 9 novembre : 

compte rendu artistique du voyage aller et installation (paysages croqués à la volée, photos détonantes, texte...)

Mardi 10 novembre :

-Mini croisière Punta Sabbioni / Venezia impressions, croquis, photos -10H/16H :Biennale d'art contemporain All the world's futures (tous les futures du monde) Site des Giardini : minimum 8 croquis d'oeuvres d'artistes référencées + dessin d'observation d'un pavillon (préciser le pays) Prévoir de la place pour photos et textes
NE JAMAIS DÉPASSER 10 MINUTES POUR LES CROQUIS 16H30/17H30 : Découverte de la Piazza San Marco : un croquis de la place, ou de la basilique...

Mercredi 11 novembre : 

-10H/13H45 :Biennale d'art contemporain All the world's futures (tous les futures du monde) Site de l'Arsenale : minimum 5 croquis d'oeuvres d'artistes référencées. Prévoir de la place pour photos et textes 15H/18H : Fondation Peggy Guggenheim : Minimum 3 croquis référencés pour la partie musée + 2 croquis référencés de sculptures des jardins. Prévoir de la place pour photos et textes

Jeudi 12 novembre : 

-9h/11h : Burano minimum un croquis de paysage et un croquis d'un détail + prévoir de la place pour photos et textes -11H30/13H30: Murano minimum un croquis de paysage et un croquis d'un détail + prévoir de la place pour photos et textes 14H/ 15H30 : Canal Grande : un croquis (d'après photo) d'un palais au choix 15H30 /18H :Gallerie dell'Accademia minimum 3 croquis de détails d'oeuvres d'artistes référencées + prévoir de la place pour photos et textes

Vendredi 13 Novembre :

 9H30/12H : Visite de la Villa Barbaro à Maser :
entre un texte que l'on aura plaisir à lire (récit, poésie, conte, BD, etc) et un texte simplement posé là Un dessin d'observation de la villa (plan d'ensemble) + un croquis d'un détail de l'architecture de
Palladio
Minimum 4 croquis de détails des fresques de Véronèse. Prévoir de la place pour photos et textes



Quelques images ...


 Image très controversée de ces montres des mers qui passent à quelques mètres de la place San Marco


 La place San Marco

Burano



 Santa Maria della Salute


Les fameux Vaporetti...

 Et son labyrinthe....




 L'hotel Germania Lido Di Jesolo

GERMANIA HOTEL VIA OLANDA 18 LIDO DI JESOLO TEL : 0039 0421 38 12 23





Les chambres



 La situation de l'hotel



La biennale site des Giardini



 Le pavillon Français
« rêvolutions » au Pavillon français 
Pour la 56e Exposition internationale d’art contemporain de la Biennale de Venise, Céleste Boursier-Mougenot compose une œuvre poétique qui évoque les folies des parcs romantiques du XVIIIe siècle tout en laissant transparaître une dimension politique. 



La biennale Site de L'Arsenale







La fondation Guggenheim






 Les Iles  de la Lagune : Burano



 Les Iles  de la Lagune :  Murano et l'artisanat du verre



 Le grand Canal





L'accadémia 




 La Villa Barbaro d' Andréa Palladio à MASER


Les fresques de Véronèse